Le Five Boro Bike Tour : New York, mai 2015

Par Stephen Sharp, CPA, CA, membre du conseil d’administration et trésorier de l’Association des anciens patients de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa

image001

Je veux écrire cet article depuis que nous sommes revenus de notre mémorable randonnée à vélo dans les rues de New York. Je me suis rendu compte aujourd’hui qu’il était particulièrement important que je le fasse. Deux ans se sont écoulés depuis mon opération surprise à cœur ouvert. En fait, pour être parfaitement exact, à la même heure il y a deux ans, j’étais à l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa pour subir une intervention d’urgence de sept heures et demie qui a nécessité deux chirurgiens, les Drs Roy Masters et Munir Boodhwani.

La santé est une chose extraordinaire, un cadeau à chérir et à entretenir. L’exercice — et pour moi, le vélo — est essentiel à la santé. Lorsque les médecins de l’ICUO m’ont découvert une rupture de l’aorte, ils m’ont dit que si j’étais encore vivant, c’était en partie par chance, et en partie à cause de ma bonne forme physique. Mais ils se sont assurés que je pourrais vivre encore longtemps. Il me semblait que ce serait un hommage tout à fait approprié que de faire la randonnée à vélo avec ma femme, arborant tous les deux les couleurs et les logos de l’Institut et de l’Association des anciens patients.

Le Five Boro Bike Tour, ou tour des cinq arronimage009dissements de New York, est un événement spectaculaire. Si on compte le trajet pour se rendre au point de départ et retourner à l’hôtel, on parle d’une ballade d’environ 80 km en compagnie de 32 000 de vos meilleurs amis. À quoi ça ressemble? Imaginez dix blocs de cyclistes côte à côte, pneu à pneu, sur six voies de large. Nous avions choisi le forfait VIP, ce qui nous a permis d’être dans le groupe de tête de 2000 personnes et de profiter de petits extras comme un BBQ, un service de voiturier pour vélo et un massage (à mon âge, on a droit à quelques luxes!).

Le parcours traverse les cinq arrondissements de New York (Manhattan, Queens, Bronx, Brooklyn, Staten Island), et les policiers qui ferment chaque année les rues à la circulation pour cet événement font un excellent travail. De Battery Park, dans le Financial District, on traverse SOHO, « The Village », Times Square et Central Park jusqu’à Harlem. Il y a des musiciens sur les coins de rue, la foule nous crie des encouragements et on s’aide entre cyclistes. On passe ensuite Manhattan avant de traverser quelques fois la East River par divers ponts pour faire notre chemin à travers les différents arrondissements.

C’est le dernier pont, par contre, qui fait jaser. Après une soixantaine de kilomètres, on suit une pente de 2 % sur environ 11 km du Belt Parkway. Le très beau, mais difficile pont Verrazano-image005Narrows s’élève à l’horizon. Ce pont, un des dix ponts en importance dans le monde, fait 4 km de long pour une inclinaison de 6 à 12 %. Pas facile en fin de parcours, mais une fois qu’on arrive au milieu, la descente jusqu’à la ligne d’arrivée est un moment de pure joie. En plus, on mesure votre temps de grimpe du début au sommet du pont, et on vous donne les résultats à l’arrivée. Il est donc normal que les photos à la fin de la randonnée montrent le pont Verrazano-Narrows en arrière-plan!

Le tour des cinq arrondissemenimage003ts est vraiment un événement fantastique. Pour ma part, c’est l’équipe incroyable de l’ICUO qui m’a donné la chance d’y participer. Kelli m’a serré dans ses bras à la fin, car c’était un des buts que je m’étais fixés durant ma réadaptation. Nous avons ensuite levé nos verres (de Gatorade, bien sûr) à la formidable équipe de l’Institut à Ottawa. Nous nous sommes promis de répéter l’expérience, bien sûr toujours fièrement vêtus des couleurs de l’ICUO et des anciens patients.