À ce temps-ci de l’année, on peut trouver une foule de produits à la citrouille épicée. Bières, céréales et même… des collations pour chiens.

Le mélange de citrouille épicée est essentiellement composé de cannelle, de muscade, de gingembre et de piment de la Jamaïque, mais comprend aussi souvent du clou de girofle, de la cardamome et du macis. On pense que ce mélange serait apparu sur le marché américain dans les années 50, comme assaisonnement pour les tartes à la citrouille.

Aujourd’hui, cette saveur automnale classique est particulièrement populaire dans les boissons à base de café offertes dans la plupart des cafés de quartier et dans les grandes chaînes. Le latté à la citrouille épicée est souvent présenté comme une boisson chaude et réconfortante, rappelant l’odeur automnale des tartes à la citrouille que maman sortait jadis du four.

Ne va-t-il pas de soi que cette boisson, qui conjure l’image des chandails de laine et des feux dans la cheminée, sous fond de coloris  automnal soit aussi bonne pour la santé que pour l’âme?

Une équipe de diététistes de la Division de prévention et de réadaptation cardiaque de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa s’est penchée sur la question. Vous allez être déçus.

« Les lattés à la citrouille épicée sont faits à partir d’un sirop principalement composé de sucre et de saveurs artificielles », nous apprend Kathleen Turner, diététiste professionnelle. Elle affirme qu’il n’y a présentement aucun lien direct entre le latté à la citrouille épicée et la maladie du cœur, mais qu’en contrepartie, une alimentation trop riche en sucres, comme ceux que l’on trouve dans les lattés à la citrouille épicée, peut entraîner des problèmes cardiaques.

« Les sucres dits libres que l’on trouve dans le jus, les sodas, et les autres boissons sucrées sont associés aux maladies cardiovasculaires et au diabète », prévient Mme Turner. « Le sucre ajoute de la saveur, mais il est souvent difficile de savoir combien de sucre a été ajouté au juste. Pour réduire sa consommation de sucre, il est préférable de cuisiner à la maison et de restreindre sa consommation de jus, de soda et d’autres boissons sucrées. » Elle indique que la consommation excessive de sucre est également liée à la carie dentaire.

L’Organisation mondiale de la santé recommande une consommation maximale de 25 à 50 grammes (soit 6 à 12 cuillères à thé) de sucre par jour pour une personne normale. Pour mettre tout ça en contexte : un latté à la citrouille épicée du Starbucks de taille venti contient 40 grammes de sucre ajouté, lorsque servi avec du lait 2 % et de la crème fouettée. C’est plus de 10 cuillères à sucre pour une seule consommation!

« Plusieurs lattés sucrés contiennent des quantités importantes de sucres, ce qui fait excéder la consommation quotidienne de sucre recommandée, pour une seule boisson. Vous pouvez toutefois essayer un latté normal sans sucre ajouté. Si vous aimez les lattés à la citrouille épicée, prenez-en moins souvent et contentez-vous d’un petit format! »

Voici une recette de latté à la citrouille épicée que Kathleen Turner et ses collègues de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa ont adaptée pour vous :

Latté à la citrouille épicée réduit en sucre :

  • Faites chauffer environ deux cuillères à table de purée de citrouille et une demi-cuillère à thé d’épices pour tarte à la citrouille dans une petite casserole, à feu moyen. Ajoutez un peu de poivre.
  • Lorsque le mélange est bien chaud, intégrez une demi-cuillère à thé de sucre et mélangez le tout jusqu’à ce que le mélange ressemble à un sirop orangé sucré.
  • Fouettez le mélange en introduisant deux tasses de lait entier et deux cuillères à table d’extrait de vanille. Attention de ne pas faire bouillir le lait.
  • Mélangez le mélange de citrouille et de lait dans un mélangeur jusqu’à ce qu’il soit épais et mousseux. À ce stade-ci, ça devrait sentir bon!
  • Versez un tiers ou une demi-tasse de café (un ou deux expressos) dans une tasse. Ajoutez le mélange de citrouille et assaisonnez le tout avec des épices pour tarte à la citrouille, de la muscade et de la cannelle, au goût.

Mme Turner et ses collègues ont également conçu une liste de conseils pour une saine alimentation.

« L’important, c’est vraiment vos habitudes alimentaires. Ce n’est pas un aliment ou deux qui font la différence. Consultez nos conseils pour une saine alimentation pour en savoir plus. »

Ces conseils feront bientôt l’objet d’une série de courts vidéos qui présenteront des renseignements sur l’alimentation saine.